Situé au cœur du triangle constitué par Arles, Avignon et Aix en Provence, le massif des Alpilles est un bloc calcaire escarpé de 30 kilomètres de long sur plus de 10 kilomètres de large.

Ce territoire méditerranéen abrite une grande diversité de milieux et de paysages : forêts et garrigues, habitats rocheux, pelouses sèches, zones humides, cultures agricoles traditionnelles…

Ces caractéristiques expliquent en grande partie l’importante biodiversité, notamment ornithologique, de ce territoire.
On y trouve « des habitats variés mais rassemblés sur une surface réduite, renforçant les complémentarités écologiques existantes entre eux » (J. Blondel, Comm. pers.).

carte_territoire

Cette mosaïque de milieux est largement entretenue par l’Homme au travers de l’agriculture et de l’agropastoralisme. Son maintien est l’un des enjeux majeurs du territoire et l’un des objectifs que s’est donné le Parc naturel régional des Alpilles.

Qu’est-ce qu’un Parc naturel régional ?

Les Parcs naturels régionaux sont créés pour protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités.
Peut être classé « Parc naturel régional » un territoire à dominante rurale dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité, mais dont l’équilibre est fragile.
Un Parc naturel régional s’organise autour d’un programme concerté de développement durable sur 12 ans (appelé Charte), fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine naturel et culturel. Il est géré par un syndicat mixte regroupant toutes les collectivités ayant approuvé la Charte.

En savoir plus…